AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Asumi Ikeda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

✗ Invité ✗



MessageSujet: Asumi Ikeda   Mer 29 Sep - 17:46


Asumi . Ikeda
“La mort est fin et principe de vie“
Votre carte d'identité
Feat. Ryu Ji Hye

©Inconnu
♕ Prénom Asumi
♕ Nom Ikeda
♕ Dit Deadly
♕ XX 22 ans
♕ Né le 09/02/1988 à Tokyo
♕ Objet Fétiche Ses deux colt’et son famas
♕ Alcool Sans modération
♕ Tabac Oui
♕ Drogues Très rarement ...
♕ Groupe Behimines (Taupe et Tueuse à gages/Escort girls en période critique)/Keisatsu (Taupe) [[◄ Voir la fin de l’histoire]


C'est Ainsi que l'on me voit...

    Jeudi 18 Mai 2008 ; Commissariat ...

    -Alors vous êtes entrain de me dire qu'une jeune femme, alors que vous sortiez de ... club de Strip-tease, vous a agressez ?

    -Elle m'a foutue son flingue sur la tempe !

    -Soit. Pouvez-vous me la décrire ?

    -Mmm ... Il était tard, j'étais un peu saoul ...

    -Pouvez-vous, oui ou non ?

    -Je pense que oui … C’était une belle jeune femme. Elle devait avoir la vingtaine, tout au plus. Dans les un mètre soixante, quarante kilos … Pour son tours de poitrine, je dirais du 85c, ou dans ces eaux là. Elle avait de long cheveux noirs qui dégringolaient sur ses épaules. Ses yeux étaient de couleurs sombres. Peut-être noire … En tout cas, ils illuminaient son visage d’une lueur à la fois mystérieuse et attirante. Sur ses lèvres velouteuse s’étirait un sourire séducteur. Un que seules les femmes expérimenter sont en mesure de vous offrir. Et celui-là lui allait particulièrement bien. Elle était debout, adossée au mur du club de Strep-tease, lorsque je suis sorti. Au début, elle m’a juste glissé un regard intéresser, avant d’enlever ses lunettes de soleil qui dissimulaient ses traits cristallins. Puis elle s’était approchée, pénétrant dans une zone de lumière. D’après mes souvenirs, elle portait une robe noire moulante, dont le décolleté était presque démesuré. D’après sa démarche, mêlant grâce et assurance, ce devait être une femme respectée dans son milieu. Le tout reste à savoir quel milieu … Bref, elle est passée devant moi, m’adressant un petit clin d’œil, pour pénétrer dans le club. Mais quel belle créature ! Je ne pouvais pas la laisser partir sans lui prendre son numéro. Sans crier garde, je lui avais attrapé le bras, pour la stopper, et l’avais tirée à l’arrière. Elle avait réagie avec une rapidité hors du commun, à se demander si ce n’était pas un reflexe. Pivotant sur ses talons haut, elle s’était retournée, sortant un flingue de je-ne-sais-où et avait braqué le canon de l’arme sur ma tempe. En regardant l’arme du coin de l’œil, je pouvais limite la voir appuyer lentement sur la gâchette. Mais, des que je l’eu lâchée, elle fit un pas en arrière, pour se retourner à nouveau et entrer dans le club … Mais vous vous rendez compte ! Un flingue ! Cette meuf avait un flingue !

    -Oui oui monsieur, je sais. Que pouvez-vous me dire d'autre sur elle ?

    -Je crois qu'elle avait un tatouage sur le haut de la poitrine. Mais je ne sais pas vraiment quoi.

    -Et bien, merci monsieur. Au revoir !

    ***

    -Alors ?

    -C'est juste Asumi ...


Mais au Fond Je suis...

    Asumi est une fille qui depuis son adolescence attire les garçon. Au début elle ne s'en servait juste pour atteindre le petit amie qu'elle voulait. Mais, lorsqu'elle est arrivée chez les Behimines, elle a très vite comprit que sa beauté lui donnait un véritable atout pour mener à bien ses missions. Pourquoi ? Je vous laisse devinez ...
    Si jamais vous la rencontrer dans la rue, si jamais vous réussissez à pouvoir vous trouvez à moins de cinq mètre d'elle sans recevoir une balle dans le torse ou même si jamais vous osiez lui adresser la parole, votre première impression sera qu'elle est une femme très solitaire, qui ne partage pas ses sentiments avec n'importe qui. Elle aime être mystérieuse, presque énigmatique, et, dans ce cas là, tenir un discours banal avec elle relève presque de l'impossible. Tout n'est que sous-entendu, mots à double sens et références à des évènements passés. Autrement dit, elle utilise un langage dont le véritable sens est difficile à décrypter. Envers les membres des autres gangs, elle peux même se montrer froide et dur. Pourtant, malgrè son ton insolent et ses paroles provocantes, Asumi est une personne calme et réfléchie, ce qui n'a pour effet que d'énervée ses adversaires.
    Mais si un miracle se produit et qu'Asumi commence à éprouver de la sympathie pour vous, vous découvrirez alors son vrai visage. Celui d'une fille joueuse, presque immature, qui aime le danger et l'adrénaline. Une déconneuse de première qui n'a pas de limite, avec qui les soirées ne peuvent être qu'animées. Une fille pleine d'énergie, toujours prête à tenter le pire. Dangereuse et chaleureuse à la fois.



Et voici mon Histoire...

    Asumi est arrivée chez les Behimines à l'âge de quinze ans. C'était une jeune fille très précoce, qui n'a pas eu de mal à s'intégrer dans ce gang. D'ailleurs, maintenant, elle le considère comme un semblant de famille, dont elle ferait tout pour préserver l'anonymat des membres. Ses parents l'aillant renié lorsqu'elle avait treize ans, après avoir découvert des sachets de drogues dans sa chambre et découvert le commerce qu'elle faisait, elle fut d'abord placé dans un internat. Bien que les règles y soient très strictes, Asumi ne ratait jamais une occasion de s'éclipser de ce centre de torture pour aller se promener dans Shibuya. Le lendemain de ses quinze ans, elle se risqua dans une partie dite « mal fréquentée » de la ville. Au début, tout ce passa bien. Elle trouvait cet endroit mystérieux et attirant. Mais dès qu'elle se rendit compte qu'elle était suivie, cette escapade lui parut beaucoup moins sympathique. C'était un grand homme, vêtu d'un sweet noir qui possédait une capuche, celle-ci lui cachant le visage. Elle se mit alors à tout imaginer, mêmes les pires idioties, pour pouvoir semer cet inconnu qui se rapprochait, à chaque seconde, un peu plus d'elle. Marcher plus vite ne servit à rien, sauf à attiser la flamme d'angoisse qui brillait dans les yeux de la jeune fille. Elle se mit alors à bifurquer à chaque ruelle, carrefour, ... Mais ce qui devait arriver arriva : une impasse. La jeune fille poussa un juron ressemble à un « merde ! » ou à un autre mot du même genre. Elle fit volte-face, pour voir l'homme qui s'approchait d'elle. Le regard d’Asumi se mit alors à voler, cherchant désespérément et surtout vainement un moyen de se tirer de ce mauvais pas. L’inconnu au intentions louches ne devait être plus qu’à une dizaine de mètres d’elle lorsqu’une détonation retentit. Les deux personnes présentes dans l’impasse s’immobilisèrent, les yeux écarquillés. Le manteau de l’homme était entrouvert, dévoilant une chemise blanche à carreau. Une tache écarlate vint se former sur celle-ci, grossissant à vue d’œil. L’inconnu tomba à genou, avant de porter sa main à son ventre. Il resta là pendant plusieurs secondes, qui furent interminables pour Asumi, puis bascula sur le côté pour s’étaler complètement sur le flanc droit, dévoilant derrière lui une silhouette féminine. Celle-ci se mit à se mouvoir avec grâce et élégance, pénétrant dans un halo de lumière provoquer par un lampadaire. Sa beauté frappa Asumi tel un coup de poing au ventre, lui coupant la respiration. C’était une jeune fille élancée, dont les long cheveux longs tombait en cascade sur ses épaules nues. Elle portait un jean délavé ainsi qu’un petit haut, dévoilant le bas de son ventre. Son visage au traits cristallins ne comportait ni bouton, ni rides. Elle devait avoir la vingtaine, à quelques années près. La jeune femme s’approcha, replaçant le gun encore fumant dans sa ceinture. Asumi déglutit, mal à l’aise. Le sourire que la femme lui décocha ne fit que l’enfoncer un peu plus dans son malaise. Elles restèrent là, à se dévisager mutuellement, l’une tous sourires, l’autre non. Enfin, la femme prit la parole, tout en se retournant pour se remettre en marche :

    -Suis-moi.

    Tout d’abord déboussolé, Asumi ne tarda pas à se ressaisir et à s’élancer derrière la jeune femme. Celle-ci marchait plutôt vite et Asu’ devait de temps à autre la rattraper en courant. Les questions fusaient dans son esprits. Entre autre le banal « Pourquoi ? ». C’était d’ailleurs la base de toutes ses questions. L’adolescente aurait bien aimé pouvoir demander à la femme ce qui la tracassait tant : Où l’emmenait-elle ? Mais son regard froid lui intimait le silence. C’était après avoir bifurquée à l’angle d’une ruelle qu’Asumi découvrit ce qu’elle voulait savoir. Un bâtiment aussi imposant que mystérieux se dressait devant elle. Elle en fut muette de surprise. Serait-ce le repère d’un gang ? Si c’était le cas, pourquoi l’inconnue l’y aurait-elle emmener ? Pour l’y abattre ? Elle aurait très bien pu le faire dans la rue où elle avait tuer l’homme. En pleine admiration devant le bâtiment, et en même temps confuse, Asumi faillit sursauter lorsque la voix de la jeune femme s’éleva.

    -Qui es-tu ?

    Asumi tourna rapidement la tête vers son interlocutrice, de plus en plus déboussolée. L’avait-elle emmener jusqu’ici simplement pour lui demander son nom ? Non, certainement pas. L’inconnue avait tout l’air de ne pas être une personne qui parlait pour parler. Pour elle, chaque mot devait avoir une signification que les autres ne percevaient pas. Mais alors, que voulait-elle dire ? « Qui es-tu ? » … Cette petite phrase résonna dans la tête d’Asumi pendant une bonne dizaine de seconde, qu’elle passa à essayer de lui donner un autre sens. Soudain, alors qu’elle allait baisser les bras et répondre tout bêtement qu’elle se nommait Asumi, une petite flamme s’embrasa dans son esprit. Et si …

    -Mon nom n‘est rien. Je n’existe pas à travers lui, mais à travers les choses auxquelles je crois.


    Sa réponse parut satisfaire la jeune femme, qui hocha la tête, un sourire au lèvre. Une vague de soulagement envie son corps, lui arrachant à elle aussi, un sourire. Mais cette sensation ne dura que très peu de temps. Juste le temps qu’il fallut à la femme pour lui reposer une nouvelle question :

    -Connais-tu quelque chose en poison ?

    -Quoi ? Mais je n’ai que quinze …


    Sa réponse avait fusée, sans pour autant faire sursauter la femme. Celle-ci possédait un sang froid exemplaire. Elle tourna lentement la tête vers Asumi, pour plonger son regard perçant dans le sien. Un frisson parcouru le dos de l’adolescente et elle détourna la tête. Si la première question de l’inconnue en avait caché une autre, celle-ci semblait ne pas avoir de double sens. L’adolescente n’avait utiliser du poison que très rarement. Elle ne s’en servait d’ailleurs que lorsqu’un de ses clients ne la payait pas. Et encore …

    -Presque rien. La seule chose dont je me sers sont les pilules de l’armée.

    La jeune femme regarda à nouveau devant elle, pensive. Son regard, bien qu’il fixait une porte qui n’avait pas du être ouverte depuis belle lurettes, semblait vague et lointain. Après quelques secondes, elle brisa enfin le silence d’un murmure.

    -De la cyanure …


    Elle regarda de nouveau Asumi, avec un regard plus doux cette fois. Sans vraiment savoir pourquoi, l’adolescente fit un pas en arrière. Elle n’aimait pas du tout ce sourire gentil qui étirait ses lèvres ou même cette flamme qui brulait dans ses yeux. Tout en elle lui criait qu’il fallait qu’elle parte. Maintenant.

    -J’ai un boulot pour toi.

    Cette envie de partir s’envola aussitôt, remplacer par la curiosité. La jeune femme du s’en apercevoir car elle se dirigea vers la porte du bâtiment, toujours avec légèreté et souplesse. Le sang d’Asumi n’eut pas le temps de faire un tours que la jeune fille était déjà sur ses talons. Elle traversa la porte massive de l’entrée, pour découvrir un vaste hall d’entrée beaucoup plus somptueux qu’elle ne l’aurait imaginer. Derrière elle, la porte claqua, marquant la fin de sa vie qui, jusqu’ici, avait été plutôt innocente comparée à ce qui allait suivre …

    Asumi travailla encore quelques années comme serveuse chez les Behimines. Elle ne sut jamais pourquoi la jeune femme, qui s'était révélée être la boss de ce gang, l'avait sauvé puis l'avait fait intégrer ce gang. La jeune fille continua d'étudier, voulant entrer dans la police. Et elle y parvint. Mais peu de gens le savent. Peu ? Car oui, il y en a certain. Juste les personnes en qui Asumi à extrêmement confiance sont dans le secret. Car si, au yeux de la police, Asumi est leur taupe, c'est tout le contraire. Malheureusement, certaines Behimines commencent à se méfier d'Asumi, flairant quelque chose de louche. Jusqu'à quand cette histoire de double jeu restera dans l'ombre ?





Qui se cache derrière cet écran ?

© komiko hamura

♕ (Ton prénom ?) Tiens à garder son anonymat :P
♕ (Ton âge ?) Mmmm ... Idem ?
♕ Tu possèdes un double compte ? Non
♕ As-tu pris un prédéfini ? Négatif
♕ Tes fréquences de connexion ? ( ? / 7 ) : 6/7
♕ Comment t'es tu retrouvé ici ? Tu en penses quoi ?Par la fondatrice =D
Plutôt sympathique


Dernière édition par Asumi Ikeda le Mer 13 Oct - 19:56, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Boss des Benihime

Komiko Hamura

Messages : 594
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 27
Localisation : Dans l'ombre... en train de t'observer.


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Asumi Ikeda   Mer 29 Sep - 17:48

Roooo t'étais pas obligée de la commencer de suite ^_^
Bon courage pour la suite alors =)

_________________
<table width=80%><tr><td>
</td><td>Would you die for me ?


Between the interval of love and hatred, I was dreaming
The warmth will wear off
In the end of the love that I believed to be stained with passion

I saw hell
</td></tr></table>
Merci à mon Ikura-kun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shibu-city.forumactif.com
 

Asumi Ikeda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shibuya City :: || Bienvenue au Japon || :: || Register || :: " Accepted "-