AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Who is Jack? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Duncan Mac-Andrews

Messages : 206
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 30
Localisation : Partout et nulle-part à la fois...


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
20/300  (20/300)

MessageSujet: Who is Jack? [Libre]   Dim 23 Oct - 23:17

Le ciel était sans nuage et permettait de voir la lune, il devait être minuit, si ce n'est plus. Sur l'autoroute, il n'y avait presque personne. Le bruit d'un moteur était insoutenable, la nuit empêchait quiconque de voir la personne se trouvant sur ce véhicule plus que rapide, filant aisément entre les voitures. L'homme fit rugir sa moto alors qu'il passait à côté d'une Ferrari, à travers son casque teinté, il affichait un sourire mesquin. Tenant son guidon d'une seule main, il remit son arme à feu à sa place, pour éviter de la perdre sur le route, ce qui pouvait le compromettre. Duncan jeta un coup d'oeil dans les rétroviseurs, une lumière bleue clignotante, au loin, commençait sérieusement à le rattraper, il avait intérêt à accélérer. Il soupira et continua son parcours en zig-zag entre les voitures, faisant de temps en temps vrombir la moto à la carrosserie vert pomme. Une voiture de police le doubla par surprise et il faillit percuter un autre véhicule, reprenant le contrôle au dernier moment. Ses mains se crispèrent et il fit cabrer la moto au moment où il repassait devant la police, faisant un signe de la main pour se moquer. Un petit flash dans la nuit noire attira son attention, sa vitesse bien trop élevée avait déclenchée le radar automatique, mais cela n'avait pas d'importance, les plaques sur sa moto étaient plus fausses les unes que les autres. Un panneau d'affichage lui indiqua enfin la sortie qu'il attendait et sans attendre, il s'engagea, larguant totalement les voitures des forces de l'ordre. Il devait à tout prix retourner au point de rendez-vous, il devait faire son rapport aux autres membres, les Miuishiki risquaient d'avoir des problèmes et en plus de ça, la police était sur son dos.

~~~~~~~~~~~

* Flash-back, une heure plutôt:

Duncan marchait d'un air nonchalant, pourtant, il était en train de surveiller le moindre recoin de la rue commerciale. Il avait entendu des rumeurs depuis quelques temps, et ces rumeurs n'annonçaient rien de bon. Apparemment, quelqu'un essayait de jouer dans la cour des grands et se fichait des trois grands gangs de Shibuya, il tentait même de les provoquer. En faisant quelques noirs commerces, le jeune homme avait entendu parler de cet inconnu qui avait déjà tué plus d'une quinzaine de personnes et dans les journaux qu'il avait trouvé juste après, la police parlait de tueur en série, d'un fou qui ne se contrôlait pas. Un homme comme celui là n'était pas bon pour le commerce des Miuishiki, ils ne pourraient pas vendre leurs drogues si les clients n'osent plus sortir pour éviter de se faire tuer. Les victimes en avaient vu de toutes les couleurs, l'européen avait jeté un coup d'oeil sur les portraits, personne ne se ressemblait, on aurait dit que les meurtres étaient commis au hasard. Il allait jeter le journal qu'il tenait quand soudain un visage attira vaguement son attention. Un jeune adolescent... Il l'avait déjà vu, mais ne se souvenait plus où exactement. Lorsqu'il lu le petit article sur son sujet , tout lui revint en mémoire. Ce gamin, il faisait parti de son propre gang, et ce taré l'avait lâchement assassiné alors qu'il sortait un peu plus tard que d'habitude du lycée. Ses poings se serrèrent, il froissa les papiers et jeta la petite boule au sol, ce gamin n'avait pas mérité ça, si il avait rejoint ce gang, c'était juste pour avoir de l'argent, et voilà qu'il s'était fait tué. Sa démarche avait changée, elle était plus vive et déterminée car il était en colère, il filait droit devant lui, quand un homme saoul et défringué lui barra le passage en ricanant.

"Je sais qui tu es toi... Les gangs font pas le poids face au nouveau Jack!!"

Dunc' ne lui accorda même pas un regard et le poussa brutalement contre un mur pour pouvoir passer. Pourquoi répondre? Ce clochard ne s'en souviendrait même pas. Il aurait pu le frapper pour se calmer, mais ça n'en valait pas la peine. Il alluma une cigarette et prit une grande bouffée avant de souffler doucement la fumée par le nez. La nicotine calme, c'est sûr, mais ça ne lui suffisait pas, il devait trouver des informations sur l'homme qui avait fait ça et monopoliser le gang pour lui faire sa fête. Mais surtout, il ne fallait pas y aller trop brusquement et foncer tête baissée, cr c'était le meilleur moyen de se faire tuer ou d'avoir des pertes, et ce n'était pas concevable pour lui, car cela faisait perdre des bénéfices. Il vagabonda encore un peu dans les ruelles, il devait trouver Le Vendeur, un gars qui ne vendait que des informations contre tout ce qui pouvait l'intéresser. Il ne se mettait jamais au même endroit pour éviter de se faire prendre, que ce soit par la police ou par des "clients" mécontents. Duncan savait comment faire pour obtenir la plus vraie des informations, à force de le cuisiner, il avait sa petite technique et ils se connaissaient bien, trop bien à son goût. Il regarda autour de lui, pour voir si personne ne le regardait, et se glissa dans une toute petite rue sombre, le sol était humide et chacun de ses pas était entendu car l'endroit résonnait. Il entendit un rire qu'il reconnu aussitôt et utilisa son téléphone pour obtenir un peu de lumière:

"Eh, le crapaud, je sais que t'as des infos sur le type qui a tué un Miuishiki. Je suis sûr que tu vas être assez gentil pour me les donner sans faire d'histoires, n'est-ce pas?"

"Je vois que tu es déjà au courant, t'inquiète pas l'english, avec toi j'ai compris, je discute plus mais sois gentil, frappe pas le visage des gens, c'est mauvais pour le commerce. Ce gars dont tu parle, il n'a pas tué qu'un Miuishiki."

"Comment ça?"

L'homme à la stature écrasée et au visage couvert de terre afficha un sourire aux lèvres et ne parla qu'au moment où le jeune blond feigna de sortir son arme. Il lui raconta tout ce qu'il savait, absolument tout malheureusement, ses informations étaient maigres. Duncan était abasourdit d'entendre que tous les gangs avaient au moins perdu un de leurs membres à cause de cet homme, et ses meurtres étaient signés, toutes les victimes étaient éventrées, sur leurs visages, on s'était amusé à dessiner un sourire avec leur propre sang, prouvant que l'homme avait réellement une case en moins, mais ces signes, la police avait bien oublié de le préciser. L'indic précisa que les rumeurs allaient de bon train à son sujet, certaines disaient qu'une ombre, esquisse de la justice, faisait en sorte de supprimer les gangs, d'autres parlaient au contraire d'une tentative pour en créer un autre encore plus fort. Duncan soupira, c'était vraiment mauvais. Il reparti sans remercier l'homme qui grogna de ne pas être payé et sorti de la petite ruelle. A peine avait-il franchit la deuxième ruelle qui le séparait du Vendeur, qu'un coup de feu retentit sans sa direction juste après un cri d'horreur venant de ce dernier. Personne dans la rue ne réagit, c'était habituel de trouver quelqu'un mort dans les parages, alors pourquoi réagir et risquer de se faire tuer? Cette question effleura l'esprit du jeune homme qui se posa au coin de la rue pour mieux voir qui allait en sortir, arme en main. Il allait ejter un coup d'oeil quand un deuxième, puis un troisième coup de feu se fit entendre, tuant autant de personnes. Là, on commençait à réagir, ce n'était pas normal. Quelqu'un rigolait, et ce rire se rapprochait peu à peu, il allait presque e dépasser. Etant habillé en noir, Duncan s'agenouilla pour être le moins visible possible quand il vit une ombre passer juste à côté de lui, le frôlant presque, mais sans le voir. Vu la carrure, c'était un homme, d'une main il tenait son arme à feu et de l'autre, un couteau. Le jeune anglais rageait, la rue était trop noire pour voir quoi que ce soit de son visage. L'homme devant lui abattit deux nouvelles personnes de sans froid en éclatant de rire, donnant un frisson de peur à Duncan depuis sa cachette. Il devait partir silencieusement pour éviter de se faire tuer, mais pour ça...

'Bip, bip bip bip, bip'

Son sang se glaça quand il entendit son téléphone sonner. Sans réfléchir une seconde, il se redressa et couru le plus vite possible dans la direction opposée à l'homme qui s'était retourné et lui tirait à présent dessus. Tout aurait pu s'arrêter là, le jeune homme aurait pu s'arrêter et se rendre compte q'il était seul... Mais non, le fou l'avait suivit et continuait de tirer. Heureusement qu'il faisait assez noir pour le cacher, ainsi, il n'avait aucune blessure. Le fait qu'il connaisse aussi bien les quartiers de commerces lui facilitait sa tâche dans sa fuite car il savait où il irait, et pour le moment, Duncan se dirigeait vers sa moto, il devait à tout prix avertir Kenji et le reste du clan de ce qu'il savait. Si on laissait faire ce cinglé, les jeunes gens du gang se feraient tous abattre et le lycée où est établit le point de rendez-vous ne serait plus aussi sûr. Il regarda derrière lui et se rendit compte qu'il n'étai plus suivit, avant de se rendre compte qu'on entendait au loin la sirène de la police. Pour une fois, il bénissait leur venue qui lui avait sauvé la vie, mais maintenant, le problème était de sortir sans se faire voir et embarquer. Il se planqua à la sortie d'une rue, devant lui, sa moto était bien en vue, mais les fourgons de police aussi et c'était impossible ne pas être vu avec toutes les lumières qu'ils apportaient. Il prépara ses clefs et fonça vers son véhicule sur lequel il s'installa en ignorant les cris de certains qui montaient déjà dans les voitures pour le suivre. Il enfila son casque, ferma sa visière. La clef dans le compteur, il démarra au quart de tour. Il regarda derrière lui, trois voitures de police avaient démarré pour le suivre... La soirée promettait d'être longue. *

~~~~~~~~~~~

Duncan se gara en faisant un dérapage dans la rue juste devant le lycée, à force de venir dans le coin, il avait tout de prévu et déposa une bâche sur sa moto vert pomme, il changerait les plaques d'immatriculation une fois chez lui, pour le moment, il devait avertir le gang. Il jeta un coup d'oeil à sa montre, il était deux heure du matin, pas sûr que Kenji réponde... Il vérifia que son arme était bien placée avant de se diriger vers le portail et de l'escalader sans difficulté. Il savait que les caméras disposées dans l'établissement étaient des fausses faute de moyen et cela l'arrangeait dans des cas comme celui-ci. Il se glissa silencieusement sous un esplanade avant de sortir son téléphone et composer le numéro du boss. Le combiné contre l'oreille, il écoutait la tonalité en râlant sur Kenji qui ne décrochait pas. Il raccrocha avant de tomber sur le répondeur, c'était inutile d'insister, tout le monde dormait à cette heure là et c'était bien normal. Tous? Non, il entendit des bruits non loin de l'endroit où il se trouvait. Jetant un coup d'oeil dans la rue, il vit quelques poubelles renversées qui ne l'étaient pas avant, quelqu'un était dans les alentours. Des bruits de pas, légers, étaient audibles et se rapprochaient. Le jeune homme rangea son téléphone qu'il mit, cette fois, en silencieux, et sortit son arme à feu. Au dernier moment, il se tourna droit vers la personne qui approchait, pointant son arme dans sa direction:

"Qui es-tu et qu'est ce que tu fais là?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Who is Jack? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shibuya City :: || Domaine Miuishiki || :: Lycée de Shibuya-