AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hope & Destiny.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Hope D. McQueen

Messages : 46
Date d'inscription : 18/12/2010
Age : 25
Localisation : Bad Street


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
300/300  (300/300)

MessageSujet: Hope & Destiny.   Sam 18 Déc - 15:21


Hope . Destiny . McQueen
“Ça vaut la peine de mourir. Ça vaut la peine de tuer. Ça vaut la peine d'aller en Enfer. Amen.“
Votre carte d'identité
Feat. Taylor Momsen





♕ Prénom Hope Destiny
♕ Nom McQueen
♕ Dit Cyanure
♕ 17 ans
♕ Né le 23/02/93 à Londre, Royaume Uni.
♕ Objet Fétiche Un crucifie autour du cou, et un écarteur à l'oreille gauche en forme de montre.
♕ Alcool Parfois
♕ Tabac Fréquent
♕ Drogues Fréquant
♕ Groupe Benihime


C'est Ainsi que l'on me voit...

    La différence entre toi et moi : je n'ai pas besoin de montrer que je suis là pour que l'on sache que j'existe.


  • D'apparence, j'avoue être quelqu'un de très froide. C'est peu être ma peau blanche, mes cheveux long platine & mes yeux bleus qui me donne cet air, mais j'en joue pas mal. Je mesure un mètre soixante-huit, ce qui fait que parmis les asiatique, on me reconnait bien. Bien que je soit assez grande, je pèse cinquante-trois kilogramme. Pourtant, je mange pour dix, mais j'crois que c'est la cam qui fait ça.
    Soit, on me dis souvent que j'ai un visage d'ange, et que je suis jolie. Bande de menteurs. Je met beaucoup de maquillage, car c'est ce qui attire la galerie. Beaucoup de noir sur les yeux, de blanc sur la peau, et de rouge sur les lèvres, me voilà prête pour une nuit de folie. Autrement, en journée ou en repos, je me contente de moins, pour ne pas trop me faire remarquer: ca pourrait attirer les flics.
    Vestimentarement parlant, je suis une pute. Vêtement cours, provoquent, moulant, laissant apparaitre les trois quart, voir plus, de mon corps. Je fais avec, même dans le froid. Même sous la neige, les talons vertigineux avec lesquels j'ai eu peine à marcher durant un certain temps. L'apparence, c'est le plus important. On peu la modifier, contrairement au caractère. C'est une image modelable à volonté.
    Méfiez vous des apparences, et sont toujours trompeuses.



Mais au Fond Je suis...


    Règle n°1 : À partir du moment où tu souhaite faire quelque chose, fais le bien, ou ne le fais pas.

    Je ne sais pas si c'est l'histoire, la société ou les deux qui ont fait de moi ce que je suis à présent, mais le hasard n'y est pour rien. Il n'y a pas de hasard, je pense. Je suis une antithèse à moi seule, car l'espoir et le destin ne m'habite plus vraiment. Tout le monde rêve d'une fille bien, or, je ne suis pas une fille bien. Je ne suis pas, ou plus fréquentable. Je ne sais pas non plus si je suis née pas fréquentable, ou si je le suis devenu avec le temps. Je ne suis rien d'autre qu'une tapineuse qui a soif de vengeance envers la société qui a sut la foutre dans la merde. Les sept péché capitaux, ils sont tous en moi, et je n'en suis pas totalement fière. Vous l'aurez compris, je ne sais plus vraiment si j'aime ou non ce que je suis devenu, mais apres tout, il n'y a qu'un pas entre l'amour et la haine.
    Oui, je suis grossi-ère, provoquente, impulsive, égoïste, manipulatrice et calculatrice, tout ça à la fois. C'est la rue qui a forgé mon caractère. Et puis je suis une femme. On dit souvent que les femmes comprennent tout de suite la chanson : aucune négociation, aucune pitié.
    Je hais toute cette société qui m'entoure, et qui nous prend, les autres filles et moi, pour de simple objets. Je hais aussi ces batard qui en veulent à ma famille, et surtout cet enfoiré que j'ai osé appelé un jour "papa" sans qu'il ne le mérite.
    Je ne sais plus ce que j'aime. En réalité, je pense avoir oublier ce qu'est d'aimer quelque chose car, vous savez, quand votre boulot vous oblige à donner du plaisir à l'autre, alors vous en oublier d'en donner à vous même. Je pense que j'aime les fraises, même si au Japon elles n'ont pas le même goût que chez moi. J'aime aussi les Seven star, marque de cigarette exclusivement japonaise, et sans doute les meilleures clopes que j'ai jamais fumée. En fait, je crois que les trois quart de ce que je gagne passe dans les clopes et la cam. Je varie, mais j'essaye de me limité. Cocaïne quand mon salaire le permet, herbe quand il n'y a que ça qui tourne et que je puisse acheter. J'aime planer, on oublie.



Et voici mon Histoire...