AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On va s’éclater!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Duncan Mac-Andrews

Messages : 206
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 30
Localisation : Partout et nulle-part à la fois...


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
20/300  (20/300)

MessageSujet: On va s’éclater!   Dim 5 Déc - 17:52

'Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip'
Il était trois heures de l'après-midi et Duncan dormait comme un loir, enfin, jusqu’à ce qu'il se rende compte qu'il venait de recevoir un texto, son téléphone continuant de sonner de manière énervante. Il attrapa avec mollesse l'appareil électronique et déverrouilla l'écran pour pouvoir voir le message qui venait de le réveiller d'un sommeil assez calme pour une fois. Il voyait écrit, en gros et clignotant, "Boss" sur l'écran. Qu'est-ce qu'il voulait à une heure pareille? Et oui, pour lui, c'était encore le matin. En tout cas, il ouvrit le message, et rien que le premier mot l’interpella : "Mission". Et voilà, il allait devoir bosser. Il se redressa en soupirant et continua à lire. Apparemment, un Miuishiki venait de se faire humilier et voulait qu'on le venge. Il ne devait pas avoir assez de courage pour le faire lui-même et venait pleurnicher dans les jupons du boss pour qu'il engage quelqu'un pour le faire à sa place. Et cela tombait sur lui, le feignant de service. Il se leva enfin de son lit dont les draps étaient éternellement en bazar jusqu'à ce que la femme de ménage passe et continua de lire. Il fallait qu'il trouve le moyen d'humilier une behinime, comme s'il avait que ça à faire. En tout cas, ça venait tout droit du chef, donc il n'avait pas trop le choix, tant pis, s'il fallait le faire, il ne ferait pas semblant. Il se dirigea vers sa salle de bain et se regarda dans la glace, tout en réfléchissant à ce qu'il savait sur les lieux ou les behinime se trouvaient et où il pouvait faire ce qu'il avait à faire... Duncan se souvenait d'une info sur un salon de coiffure leur appartenant, et il savait à peu près où il se trouvait, c'était parfait. Il allait pouvoir s'éclater et en humilier plus d'une, ça serait un véritable jeu d'enfant. Il commença à se préparer, posant son téléphone sur le bord du lavabo et se passant de l'eau sur le visage et dans la nuque pour bien se réveiller. Il avait fait, comme d'habitude, la fête toute la nuit et le réveil était dur, surtout fait par un texto. Il bailla, avant de retourner dans sa grande chambre pour s'habiller puis alla se coiffer, le faisant avec minutie car il voulait toujours être présentable. Il regarda son pot de gel, il allait devoir s'en racheter... Il pensait à des choses vraiment inutiles... Mais s'en fichait. Il remit le col de sa chemise blanche en place et attacha la ceinture de son jean bleu foncé, continuant de s'admirer dans la glace. Il n'était pas super motivé, et prit enfin, après une demi-heure de béate admiration de sa personne, la direction de sa cuisine très moderne pour se préparer une tasse de café bien noir. Cela lui remplirait un peu le ventre, tandis qu'il continuait de réfléchir à un moyen d'humiliation. Il aimait la casse et avait besoin de se défouler de toute manière. Il entendit de nouveau son téléphone sonner pour annoncer qu'il avait un nouveau texto et alla le chercher dans la salle de bain, là où il l'avait oublié, et lit le texto. Tiens tiens, le boss serait avec lui, ça allait être la fête. Il répondit au texto pour lui proposer d'aller faire un petit tour amical au salon du clan féminin et obtint tout de suite une réponse, un oui suivit d'un "tout de suite". Et bien, en voilà un qui était pressé. Il rangea son portable dans sa poche droite, prit dans un tiroir son arme à feu favorite, un pistolet semi-automatique et chercha, dans le salon, les clefs de la nouvelle voiture qu'il s'était acheté, une magnifique Farbio GTS 400, couleur gris métallisé, toute la grâce d'une voiture anglaise, comme il les aime. Un jour, Duncan n'aura plus de place dans son garage... En tout cas, il les trouva vite et après avoir prit un long manteau noir, il descendit chercher son joujou en prenant l'ascenseur, car il était prit d'une grosse flemme, et partit à toute vitesse de chez lui, laissant, pour son plus grand plaisir, de grandes marques de dérapage sur la route, entendant quelques voitures klaxonner pour montrer leur mécontentement. Il roulait, mais bien sûr, ne respectait pas les limites de vitesse, pour changer. Il arriva avec une très grande discrétion près du salon de coiffure en faisant vrombir le moteur de sa voiture de sport, et vit, dans un coin, son boss qui semblait l'attendre pas très loin et se gara pour facilement le rejoindre. Il descendit, vérifiant que son arme était toujours bien à sa place, et ferma sa voiture avant de s'approcher de manière nonchalante de Kenji, baillant presque.

-" 'Lut boss... Quoi de neuf? J'espère que t'as une idée intéressante sinon je me casse car je n'ai pas que ça à faire, moi, humilier des Behinime. J'espère que tu as une idée de cible, je suis pas du genre à foncer dans le tas comme ça!"

Quel respect il pouvait avoir, il était toujours comme ça avec Kenji, Duncan, car il savait pertinemment qu'ils étaient de même rang social et refusait de se faire commander car une personne plus jeune que lui qui avait presque le même caractère énervant. Alors il le charriait beaucoup et toujours de la même manière, il était comme ça. Prenant appui contre le mur le plus proche, il fouilla ses poches pour chercher son paquet de cigarettes et quand il le trouva enfin, en sortit une avant de se rendre compte qu'il avait oublié le briquet sur sa table basse, et ne voulait pas utiliser son porte-bonheur. Regardant, l'air je-m'en-foutiste,, son chef "bien-aimé" il lui demanda avec la délicatesse dont il savait faire preuve:

-"Tu n'aurais pas du feu par hasard?"


Dernière édition par Duncan Mac-Andrews le Dim 5 Déc - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Boss des Miuishiki

Kenji Kozuma

Messages : 239
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 24
Localisation : Nulle part


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Dim 5 Déc - 20:03

Hier lors d'une soirée privée a l'exterieur de Tokyo Kenji avait appris de mauvaises nouvelles mais il préférait ignorer ces petites nouvelles pour faire la fête . Mais pas celle ci ! Un membres du gang était venu le voir et lui avait dit qu'il s'était fais agresser par des Benihime ! Kenji allait leur faire payé cet affront

*veuillez laissé un message après le bip*

Mais que fais Duncan . Kenji perdais souvent patience avec Duncan qui ne répondais jamais du premier coup ! Pourquoi aujourd'hui c'était important un membres du gang c'était fais humilier par une des poupées du gang de Komiko Hamura et il ne pouvait pas laissé passer cet affront . Kenji voulais un membre qui savait réfléchir et être discret , mais la Duncan commençais a le faire sortir de ses gongs . Puis enfin un accusé de réception arriva ! Kenji qui était déjà énervé convenu avec Duncan de se retrouver non loin du salon de coiffure des Bénihime , ceci était l'endroit rêver pour tout casser et par la même occasion humilier les Bénihime sur place ! Sa mauvaise humeurs passa rapidement quand il démarra sa voiture , une Ford Mustang GT500 . Âpres un départ bruyant et quelques dérapage plus tard il était sorti du parking et enfin a l'air libre ! Content et exité par l'idée que cette mission ne serai qu'une formalité il décida de se faire un tour en ville en attendant Duncan . Kenji le savait Duncan n'est pas un rapide . Kenji fit rapidement le tour de sa zone pour vérifier que chaque personnes était a sa place et aussi pour parader un peu devant les jeunes filles , puis il prit la route vers le salon de coiffure . Malgres sa grande gueule habituelle Kenji fit le tour du salon pour savoir combien de Benihime il y avait dedans , et pour vérifier qu'il n'y en avait aucune dans les parages . Il avait l'intention avec l'aide de Duncan de saccager la magasin et ceci allait faire du bruit . Quand il demandait a des membres tel que Duncan de le retrouver en territoire adverse il préférait vérifier qu'il ne soit pas vu par des Benihime , il était souvent bruyant et la il devait resté discret ! Pourquoi ne pas faire porter le chapeau au Kage ? Duncan avait eu une superbe idée en parlant du salon de coiffure ! S'arrêtant au coin de la rue il ne vit toujours pas Duncan et la il laissa échappé un juron !

"Putain ! Duncan n'est toujours pas la ! Qu'est-ce qui fout encore ... "

Après quelques minutes d'attentes dans sa voiture il décida de s'allumer un cigarettes , il ne fume pas mais cela l'aide a réfléchir en plein réflexion avec lui même il imagina tout se qu'il avait accompli et le respect qu'il devait inspiré au gens .
*VROUMMMMMouuuuuummmmm Vrouuuummmm*

"Tien le voici ... enfin "

Il vit alors Duncan sortir nonchalant de sa voiture , arrivé vers lui et commencer a lui dire qu'il ne se déplace pas pour rien , ceci eu pour effet d'énerver passablement Kenji qui n'aime pas que l'on manque de respect d'après lui Duncan était un mec vraiment con mais Kenji l'aimais bien parce qu'il etait plus discret et ambitieux qui les autres membres du gangs . Mais alors que Duncan lui demandais du feu Kenji se rendit compte que la Benihime qui était dans le salon de coiffure était Komiko Hamura , elle etait la chef du gang a humilier . C'était vraiment trop beau et exceptionnel , ils allaient pouvoir humilier et détruire le salon devant les yeux de Min Hee Kim . Kenji qui était énervé par Duncan lui prêta sont briquet , il était tellement heureux , enfin une mission qui ferai de l'effet ! Il ne lui manquais plus qu'a expliquer a Duncan comment faire pour la surprendre et ensuite la tabassée et tout détruire . Il lui expliqua simplement sont idée pour réussir sans faire trop de bruit et évité que les Bénihime ne rappliques

"Bon Duncan , il faut être discret on a la chance d'avoir Komiko Hamura a notre merci , mais range ton arme , on ne la tue pas . Pas aujourd'hui ! Quand l'on va entrés je la braque avec mon pistolet et tu t'occupe de la taper histoire qu'elle tombe , ensuite je m'occuperai d'elle , mais il faut aussi que cela reste inoubliable pour les Bénihime du coup on va tout détruire mais toujours en restant discret "

Kenji savait que Duncan était quelqu'un qui n'aimait pas forcement foutre le bordel partout ou il allait du coup il était sur qu'il n'y aurait pas trop de bruit .

_________________
Merci a Ikura Sasaki pour le p'tit Avatar Love


Dernière édition par Kenji Kozuma le Dim 12 Déc - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Duncan Mac-Andrews

Messages : 206
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 30
Localisation : Partout et nulle-part à la fois...


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
20/300  (20/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Dim 5 Déc - 21:08

Tiens donc, dès que le jeune anglais arriva sur place, il remarqua que Kenji était énervé... Surement à cause de lui... Tant mieux, cela lui faisait vraiment plaisir. Il sentait que l'air était tendu, c'était surement à cause du nombre de fois où il avait essayé de l'appelé... D'ailleurs, il n'avait même pas entendu son téléphone sonner, quand il dormait, Duncan ne faisait pas semblant... Il aimait faire chier les autres, les énerver et les faire sortir de leurs gonds, surtout, oui, surtout celui qui prenait un malin plaisir à lui donner des ordres, son chef adoré, et c'était un peu devenu sa manière de se venger... Aaah, la vengeance est un plat qui se mange froid, voire avec le jeune homme blond, c'est quelque chose de délicieux quand cela est gelé. Après un bâillement ou deux, il prit une bouffée de cigarette et relâcha la fumée en faisant de petits ronds. Il voulait que tout se termine vite et pour le mieux. Il le regarda avec un air las et très ennuyé, reflétant ses sentiments actuels, avant de dire, voyant que l'asiatique devant lui cherchait dans ses poches un briquet avant de lui tendre:

-" Thank's boss..."

Duncan attrapa le briquet et se rendit compte que Kenji regardait le salon de coiffure avec un regard nouveau, comme si tout d'un coup, quelque chose d'intéressant se passait là-bas. Il y jeta un rapide coup d'oeil, sans comprendre, avant d'allumer sa cigarette et commencer à fumer tranquillement, en écoutant l'asiatique devant lui, déballer un plan assez foireux à ses yeux. Déjà, le chef des Miuishiki ne voulait pas qu'il utilise son arme, "on ne la tue pas" qu'il avait dit. Mais d'abord, qui était, déjà, Min Hee Kim? Il essaya de se rappeler mais mit quelques minutes, avant de se souvenir que la jeune fille, qui faisait partie du clan des behinime, était le bras droit de la femme qui commandait ce clan. Et bien, le boss en avait de la chance, et cela semblait lui faire énormément plaisir. Il n'écoutait que d'une oreille, enfin, jusqu'à ce qu'il comprenne que Kenji voulait qu'il frappe la jeune femme pour la faire tomber. Lui, il voulait que lui il tape une fille? Mais il se croyait où? A l'école maternelle? Mais bon, si cela pouvait servir à accélérer les choses, il allait le faire, car il voulait rentrer chez lui le plus vite possible pour retourner se coucher. Il fallait tout détruire en étant discret... Ca n'allait pas être très simple, déjà, il ne fallait pas qu'on puisse reconnaître leurs visages, mais comment faire? En plus, les behinime risquaient de ne pas se laisser faire, donc il allait falloir se montrer prudent... Il le pensait vraiment, c'était un plan foireux, mais il semblait si fragile que cela pouvait peut-être réussir, s'ils agissaient correctement. Duncan se demandait quand même pourquoi son boss l'avait choisit lui, lui qui ne supportait pas qu'on lui donne des ordres, ou qu'on lui demande des choses qu'il jugeait très souvent inutiles... Il savait qu'un jour cela allait changer, il suffisait juste d'attendre un peu et de jouer le béni oui-oui pour le moment. Il soupira de manière assez peu discrète pour montrer son mécontentement, et chercha du regard quelque chose qui pourrait lui permettre de saccager le salon de coiffure sans qu'il s'use les mains, car il ne fallait pas exagérer non plus, il n'était pas là pour faire "mumuse". Il se tourna de nouveau vers Kenji avant de lui répondre sur un ton monotone comme si cela pouvait être évident:

-"Déjà, pour être discret, il faudrait qu'on ne voit pas nos visages, mais je suppose que tu n'as rien prévu pour ça? ... Bref, en tout cas, il faut être rapide et efficace. Tu as pensé au fait que les Behinime peuvent se défendre? Surtout leur bras-droit, combien y a t-il de femmes à l'intérieur? Et déjà, il n'y a que des femmes?"

Toutes ses questions, il pouvait passer pour un journaliste ou encore une personne très curieuse, mais il devait avoir des réponses, car il ne voulait pas foncer tête baissée. Après tout, il était connu pour ça dans le clan, Duncan était peut-être la seule personne réfléchie du petit groupe que constinuait pour le moment les Miuishiki (bon, il aime aussi se vanter de ça). Après une longue inspiration, il regarda le salon de coiffure, pensant à une stratégie pour agir. Min Hee Kim, le bras droit, se trouvait près de la porte d'entrée, on le voyait à travers la vitrine, malgré le fait que le soleil couchant fasse des éclats presque aveuglants. Il s'approcha de sa voiture, l'ouvrit à nouveau, et alla chercher dans son coffre un borsalino noir en tissu, qu'il mit sur sa tête pour masquer son visage, il avait toujours ça dans son coffre, au cas où, et lui qui pensait que cela n'allait pas lui servir... Bref, après avoir à nouveau fermé sa voiture, il se dirigea vers Kenji, avant de lui dire de manière peut-être un peu sèche mais cette impression était accidentelle:

-"Bon, on y a tranquille, on entre discrètement, il ne faut pas attirer les regards donc c'est silencieusement, je l'attrape par derrière et la fais basculer pour qu'elle tombe, comme tu l'as dit, tu t'en charges, et ensuite, je m'occupe du magasin et des autres behinime si elles commencent à devenir dangereuses, bien sûr, quand tu te seras occupé de la fille, j'espère que tu viendras me donner un coup de main, car je trouve ton plan un peu foireux quand même..."

Il avait réfléchit à tout tandis qu'il fumait, et quand il termina l'explication de son plan, qu'il ordonnait un peu à son chef plus qu'il ne proposait, il prit une dernière bouffée avant de jeter sa cigarette au sol. Il allait attendre une petite réaction de son "boss préféré" puis il allait agir, pour rentrer plus vite chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Boss des Benihime

Komiko Hamura

Messages : 594
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 27
Localisation : Dans l'ombre... en train de t'observer.


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Lun 13 Déc - 18:45

Ce matin en se levant, Komiko sentait qu’elle allait passer une mauvaise journée. Elle s’était levée en retard, avait loupé son métro, n’avait pas pu descendre à son arrêt à cause du monde présent dans la rame… Mais jamais ô grand jamais elle n’aurait pensé qu’une telle chose lui arriverait. Non, pas à elle… Si elle avait su, notre reine serait restée dans son lit ce matin-là…

Vous l’aurez compris, la matinée de notre demoiselle s’était mal, très mal déroulée. Elle comptait profiter du soleil en allant flâner vers Harajuku, mais MinHee l’avait appelée en renfort au salon car elle ne savait pas quelle teinte choisir pour ses cheveux… Qu’est-ce qu’elle en savait Komiko, de la teinture à prendre ? Mais bon, quand une de ses filles l’appelait à la rescousse, elle se devait d’aller les aider, peu importe les soucis. C’était son rôle après tout de veiller sur chacune d’entre-elles, elle leur devait bien ça. C’est vrai, que seraient les Benihime sans chacune de ces filles ? Pas grand-chose, un petit poisson dans un océan rempli de requins, un peu comme ces gosses de Miuishiki Un sourire en coin apparu sur les lèvres de Komiko Les Miuishiki ces sales gosses étaient persuadés d’être parmi les gangs les plus dangereux du quartier, mais pour elle, ils ne représentaient rien d’autre que des gosses de riches faisant leur crise d’ado

Komiko était à présent à quelques rues à peine du salon Elle s’arrêta un instant afin d’allumer une cigarette, avala une grande bouffée de nicotine, puis reprit sa route tranquillement, ne prêtant pas attention aux voitures stationnées dans le coin Elle aurait du… Si seulement elle avait remarqué que des Miuishiki traînaient près de son salon, peut-être aurait-elle était sur ses gardes… Mais on pourrait refaire le monde avec des si. Komiko ne les avait pas vus, point.

La belle entra dans le salon encore désert à une heure pareille. Même MinHee n’était pas là. Étrange, elle lui avait pourtant donné rendez-vous à quinze heures, et il était un peu plus de quinze heures vingt. Elle serait en retard, comme à son habitude. Komi soupira avant de s’assoir tranquillement sur un des confortables fauteuils de cuir noir, feuilletant quelques magazines de mode posés sur une table basse à l’intention des clientes attendant leur tour pour se faire coiffer. Le salon de Komiko était très réputé dans Shibuya, et elle commençait même à envisager sérieusement d’en ouvrir un second sur Harajuku.

Alors qu’elle était en pleine lecture d’un article résumant les accessoires à la mode pour cet hiver, la belle ne remarqua pas qu’une silhouette s’approchait du salon.

_________________
<table width=80%><tr><td>
</td><td>Would you die for me ?


Between the interval of love and hatred, I was dreaming
The warmth will wear off
In the end of the love that I believed to be stained with passion

I saw hell
</td></tr></table>
Merci à mon Ikura-kun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shibu-city.forumactif.com

avatar
Boss des Miuishiki

Kenji Kozuma

Messages : 239
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 24
Localisation : Nulle part


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Mar 14 Déc - 22:24

Vous connaissez surement cette sensation lorsque que vous savez que vous allez voir votre moitié . C'est exactement cette même sensation que Kenji ressentait lorsqu'il voyait Komiko Hamura , assise sur un fauteuil , lui Kenji était un prédateur , il se sentait fort , il se contentait de fixer sa proie . En voyant Duncan amener de quoi se couvrir le visage il décida que finalement se n'était pas une mauvaise idée ! Mais il préféra faire comme si il avait prévu , et se contentât de répondre

" Bonne initiative , je voulais justement te le dire ! "

Bon aller on va commencer a s'approcher pour voir la totalité du salon , et vérifier que ceci n'est pas un traquenard que ces abominables poupées nous aurait fait ! En s'approchant de plus pres il ne vit pratiquement aucune autre membre du gang .

" Duncan ! Tu vois sa ? Aucune poupée en vue , c'est vraiment une bonne journée ! "

Décidé a entré dans le salon de coiffure et a enfin prendre sa revanche face a Komiko , il entra d'un grand coup de pied dans le salon provocant alors la peur des clientes présente , et l'étonnement de Komiko ! Il commenca a viré les clientes du salon , en profitant pour casser quelques miroir , et renversé quelques décoration . Il attendait que Duncan fasse sa part du boulot et attrape Komiko pour qu'il puisse avoir le plaisir de la mettre a terre et de lui donner quelques coups , il voulais absolument lui faire quelques bleu au visage ! S'imaginant deja la tete des membres du gang lorsqu'il leur annoncerais sa sur le toit , ou encore la honte de Komiko lorsqu'elle devra expliquée pourquoi elle se retrouve dans cet état ! Pris dans l'élan il ordonnat a Duncan de la saisir

" A toi ! chope la "

_________________
Merci a Ikura Sasaki pour le p'tit Avatar Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Duncan Mac-Andrews

Messages : 206
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 30
Localisation : Partout et nulle-part à la fois...


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
20/300  (20/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Sam 18 Déc - 23:00

-"Pffffff..."

Duncan bailla et enfonça un peu plus son chapeau sur sa tête en fermant un court instant les yeux pour réfléchir à ce qu'il alalit pouvoir faire pour "dévaster" le magasin de coiffure. Dire que son boss allait lui faire avaler le fait qu'il avait pensé à amener quelque chose pour masquer son visage... Il n'était pas comme le jeune anglais, qui avait réfléchit à tout avant de partir, comme d'habitude... Il était trop intelligent pour être tombé aussi bas (comment se jeter des fleurs >.>). Il fit pareil quand Kenji s'approcha pour vérifier s'il n'y avait aucune behinime qui surveillait le salon de coiffure, le bâtiment était bien visible dans la rue, les affiches clignotantes et les clientes qui entraient et sortaient, mais personne ne semblait vraiment surveiller le bâtiment... Et avant qu'il n'est eu le temps de conclure que ce n'était pas le cas, l'asiatique devant lui répondit à sa prudence habituelle avec une joie étonnante. Comment pouvait-il se montrer aussi heureux et plein de vie alors que juste avant, Dunc' l'avait énervé comme il pouvait? Il devait vraiment être pressé de faire cette mission, pourquoi les gens étaient si vifs dans leurs gestes et pensées? Un peu de calme lui ferait tant de bien... Il voulait aller se recoucher... Mais ce n'était pas le moment, ce n'était jamais le moment quand il se trouvait en présence de Kenji, de toute manière, il y avait quelque chose qui faisait que le jeune homme était obligé de se montrer sous son bon jour, toujours le meilleur... Il se dirigea alors à la suite de Kenji vers le salon de coiffure, marchant avec une lenteur incontestée, jusqu'à ce qu'il lance en soupirant:

-"Très discret Boss. Bravo."

Heureusement que Duncan lui avait parlé de son idée de discrétion, pour ne pas alerter les autres, car sinon, il ne savait pas ce qu'il allait faire. Kenji venait de défoncer la porte du salon de coiffure et d'effrayer les clientes qui les regardaient avec des yeux ronds. Le jeune homme blond restait droit comme un "i" tandis que son chef commençait à faire partir les clientes en brisant au passage quelques miroirs... 7+7+7+7... Il ne comptait plus mais les gens superstitieux diraient que cela en faisait, des années de malheur... Enfin, Le Miuishiki s'en moquait complètement, se baladant dans le magasin qui se faisait détruire par son boss complètement maboul. Il allait lui aussi devoir si mettre, et commença avec une lenteur extrême, à renverser quelques machines utilisées par les coiffeuses et vit tomber au sol de manière assez violentes les meubles proches de lui. Tout casser, il fallait tout casser à cause d'un gosse qui n'avait pas su se défendre tout seul. Un meuble tomba bruyamment sur le sol avant de s'éclater sur le carrelage, les morceaux s'éparpillant partout. Alors qu'une cliente qui n'était pas encore partie commençait à s'interposer devant le jeune homme blond, celui-ci ne se fit pas prier et sortit son arme pour l'effrayer. L'effet fut celui voulu et la femme partit en hurlant, ce qui fit rire Duncan. Quand son boss l’interpella pour lui dire d'attraper la jeune femme qui les regardait avec peut-être un peu d’étonnement, il s'approcha d'elle de manière nonchalante, comme il savait si bien faire car il n'avait pas spécialement envie de faire cela, faire du mal à une jeune femme aussi jolie, cela lui aurait presque fait mal au coeur si le sien n'était pas aussi froid, avant de passer derrière elle et de la bloquer en l’entourant de ses bras. Voilà qui était fait, il venait de faire ce qu'on lui avait demandé et il avait sagement obéit. Dunc' pensa au fait que Kenji ne l'avait pas appelé par son prénom, tant mieux, il préférait qu'on le surnomme Lucky lors des missions. Tiens, il allait faire pareil et allait l'appeler Flash... Pourquoi ce surnom d'ailleurs? Il suivait vraiment une personne beaucoup plus étrange que lui. Il serra un peu plus sa prise avant de, sans vraiment faire attention, s'excuser au près d'elle. C'était un gentleman après tout, alors en chuchotant, il lui dit:

-"On ne choisit pas son patron n'est-ce pas?"


[C'est trop nul mais j'avais pas trop d'idées là T.T]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kaori Akimoto

Messages : 197
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : inconnu


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Mer 22 Déc - 8:25

[Hors-RP]
Mon premier RP
Je m'incruste, en espérant que cela ne vous dérange pas trop =)[/Hors-RP]

* * * * *


[RP]Kaori venait de ce réveiller… il était l’heure pour elle de se préparer. Ce soir, mademoiselle sortait le grand jeu. Son client, se trouve être un grand voleur, très séduisant, du genre calme et sûr de lui-même… très typique vous direz, mais cet homme ne s’en prend uniquement qu’à d’autres voleurs, et bien sur notre jeune femme trouve cela très divertissant... Oui, le séduire pour qu’au final, il se réveil le lendemain dans une chambre totalement vide, avec pour seules choses de valeurs, un lit et des draps, que ce dernier se rhabille à une vitesse, puis se dirige très inquiet, espérant que ce ne soit qu’un simple cauchemar, vers sa banque afin de se rassurer, qu'ensuite il finisse dans la rue, sans aucuns sous, maudissant celle à qui il avait tout confié, parce qu’il n’avait pas pu résister à son charme comme à la délicieuse odeur de l’alcool qui coulait à flot cette nuit là…
Alors, elle se leva, jeta un petit coup d’œil à la fenêtre qui donnait une vue superbe sur le Lycée de Shibuya, laissant apparaître de très beaux spécimens en temps d’école. Oui, maligne est-elle vous pensez, mais c’est ce qu’elle est justement...

Personne en vu constata-t-elle, donc elle se rendit dans la salle de bain, se frotta les yeux, fit sa toilette, comme si c'était le matin, oui, parce que, si je puis dire, celle-ci travaillait de nuit, peut être que le mot "travail" ne convenait pas, mais, nous pouvons considérer cette appellation, comme une sorte de façon de à se voiler la face. Kaori se dévisagea dans le miroir puis elle lâcha un juron. Il fallait qu'elle aille au coiffeur, et le meilleur endroit conseillé se trouvait dans le domaine des Benihime. Elle sortit de la salle de bain et ouvrit l'armoire de sa chambre, de cet armoire elle prit l'une de ses robes que l'on sort uniquement lors d'une grande occasion, mais, ces robes là, elle en avait en grande quantité, je dirai même à perte de vue! Celle qu'elle avait choisit était une robes rouge, couleur amour, couleur passion, celle-ci s'arrêtait juste au dessus de ses genoux de sorte à ce que ses belles jambes soient à porté de vu. Ses vêtements choisit, Kaori prit des talents en cuir noir d'une hauteurs de douze centimètre, pas trop hautes afin d'éviter de dépasser monsieur le client. Fini cela, elle retourna dans la salle de bain et prit une douche bien froide pour avoir les idées plus que claires, quand elle en sortit couverte de sa serviette, la jeune femme s'asseya devant sa commode et passa un coup de téléphone pour avoir un taxi. Tout de suite après elle commença à se maquiller, elle se mit des lentilles de contact vert pomme pour qu'ils ressortent bien avec sa peau mat qu'elle se fit le jour d'avant en bronzant sous le soleil qui claquait sur les belles plages du Japon. Ensuite elle souligna légèrement les yeux avec un noir, sans trop forcé, cela gâcherait son rouge-à-lèvres mêlant un mauve pailleté à un brun clair irisé qu'elle mit juste après. Puis elle se passa de l'ombre à paupières, deux poudres à l'effet discrètement irisé, aux nuances fil d'or à l'intérieur des paupières et sirop d'érable à l'extérieur, ce qui donnait un effet scintillant et très doux. Fini cela elle ajouta une petite touche de mascara noir et mit la touche final, un petit passage de fond de teint, une demi-teinte plus claire que la carnation de sa peau, sur les parties bombées de son visage. Ne faisant ni trop simple, ni pot de peinture, Kaori était presque parfaite. Maintenant, il ne lui restait plus qu'une belle coupe de cheveux avec couleur et son talent fera le reste.

Elle c'était déjà préparer mentalement pour son comportement. Elle connaissait le genre de femme qui plaisait au client qui l'attendait ce soir, un mélange de toutes ces petites informations, de l'alcool et il sera dans le creux de sa main. Mademoiselle opta pour la dame distinguée, gracieuse, sympathique et séduisante mais loin d'être facile à mettre au lit ce que je traduirai par femme de fort caractère. La personne parfaite pour ce dernier, elle sera la femme idéale, comblant tous les désirs de celui-ci.

Kaori se leva et prit la robe qui était posée sur son lit, elle s'en vêtit, puis mit ses chaussures et se rendit dans sa salle à accessoire pour se prendre un sac à main noir et un pull très léger de même couleur que sa robe. La jeune femme repartit dans sa chambre et mit son téléphone portable, son porte-monnaie et une petite boîte à somnifère dans son sac. Elle s'équipa de son étuis qu'elle plaça sous sa robe au niveau de sa cuisse droite et y glissa sa petite arme fétiche en argent. Avant de partir elle se parfuma avec un parfum tropical-rafraîchissant. Elle sortit de chez elle en jetant un dernier coup d'œil par la fenêtre sans rien apercevoir de très intéressant et referma dernière elle la porte, deux tours de clé et elle descendit les escaliers de son immeuble. Un taxi l'attendait, elle le prit et dit:



_Salon de coiffure, celui juste à côté de la maison close... je pense que vous n'avez pas besoin de plus de détails, si je ne me trompe...
_Euh... Oui m'dame... répondit le chauffeur avec un peu d'hésitation et de honte.
_Magnifiques! dit-elle avec un ton qui voulais dire "Il ne manquait plus que ce soit le contraire!"

Kaori avait le regard vide, elle attendait d'être au salon, ses pensées étaient fixées sur son prochain client... Quelque minutes plus tard on apercevait déjà la devanture du salon, elle remarqua des hommes qui tournaient autour... reconnaissant en ces deux personnes un danger, elle demanda au chauffeur de la déposer un peu avant, le taxi s'arrêta et mademoiselle descendit du véhicule, elle se mit dans un coin et les observa. Connaissant chaque clan et leur chefs, elle pu déduire que ceux-ci étaient des Miuishiki avec l'un d'eux qui en était le boss, Kenji Kozuma... Oui, ils étaient très jeunes, leur style si remarquant et ces deux détails très voyant suffisaient pour le déterminer. Pas très malins pensa la jeune femme, elle était sûre qu'ils allaient mettre tout sens dessus dessous... Elle avait vu juste, elle n'attendit pas longtemps pour les voir mettre de quoi ne pas les reconnaître au visage et pénétrer dans la propriété des Benihime, ils firent sortir toutes les clientes qui étaient présentent, celles-ci sortaient en hurlant toutes effrayées... Elle lâcha encore un juron, se disant qu'il lui fallait à tout prit une belle coupe, elle pouvait très bien faire demi-tour et aller chez un autre coiffeur, mais en y pensant bien, vous savez que mademoiselle aime les risques, le jeu, ce qui est dangereux, de plus, quand elle avait choisit de faire quelque chose, elle ne changeait pas ses plans, hormis si cela posait problème à cette dernière. Un sourire s'afficha sur son visage, elle avait pas mal de temps devant elle. Elle sortit du coin d'ombre où elle était et partit en direction du salon de coiffure, elle voulait par dessus tout, une coupe de chez eux, tête de mule, oui, et encore, vous n'avez encore rien vu...

Elle entra et aperçu les deux jeunes hommes accompagnés de la chef des Benihime, Komiko Hamura... Elle les regarda comme horrifiée, elle resta planté devant la porte trois minutes, se tourna pour repartir comme si de rien était, mais réflexion faite elle se remit face à eux... elle jouait bien ce petit rôle improvisé à la dernière minutes. Kaori entama la conversation:


_Euh... C'est pour une coupe de cheveux... dit-elle comme si c'était une femme complètement stupide, ne prenant pas en compte se qu'il ce passait.

Elle savait qu'ils n'allaient pas lui faire grand mal... ils ne devraient pas en tout cas.[/RP]

* * * * *


[Hors-RP]
Pas terrible, mais, je pense que cela fera l'affaire =D[/Hors-RP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Boss des Benihime

Komiko Hamura

Messages : 594
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 27
Localisation : Dans l'ombre... en train de t'observer.


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Jeu 23 Déc - 14:07

Komiko leva un sourcil en signe de surprise, tout en gardant son air impassible. Deux gamins venaient d’entrer chez elle, dans l’unique but de mettre son petit commerce sans dessous-dessous. Alors qu’un premier homme, cagoulé, fit sortir les clientes dans la panique totale et en profitait pour casser du mobilier, le second, cagoulé lui aussi, s’approcha de notre jeune reine qui l’observa d’une mine boudeuse. Décidément, ce n’était pas, mais alors pas du tout sa journée. Komiko soupira : elle savait qu’elle aurait du rester chez elle ! Depuis son réveil elle avait eu l’étrange sensation que quelque chose de mauvais allait se produire. Son instinct ne l’avait pas trompé, et elle nota dans un coin de sa tête de lui faire confiance la prochaine fois qu’il se manifestera.

Alors que l’inconnu qui s’était approché d’elle la bloqua de ses bras, Komiko observait l’autre homme s’amuser à détruire tout ce qui lui passait sous la main. Aucun sentiment n’apparaissait sur le visage de la Benihime, comme à son habitude. Peur ? Pourquoi avoir peur de jeunes gens qui aimaient se faire remarquer par une pseudo violence ? Elle en était quasi certaine, ces deux malfrats devaient faire partie des Miuishiki, les Kage étant bien plus discrets lorsqu’ils avaient quelque chose à revendiquer. Cependant, elle n’avait aucune idée de leur identité réelle, ignorant s’ils étaient haut placés ou non dans la hiérarchie du clan. Enfin, si les Miuishiki avaient une hiérarchie bien entendu, car d’après les bruits qui couraient à leur sujet, c’était loin d’être le cas.

L’homme qui l’empêchait de bouger lui susurra ce qui ressemblait à des excuses.

-"On ne choisit pas son patron n'est-ce pas?"

Komiko ricana, avant de lui lancer à son tour d’un ton ironique.

-En effet, mais on peut toujours choisir de quel côté se ranger. Et je crois que vous risquez d’avoir de sérieux ennuis dans les jours à venir.

Était-ce là des menaces ? Non pas vraiment, plutôt une sorte d’avertissement dirons-nous. Depuis quelques temps le commerce avec les Kage était florissant, et certaines de ses filles connaissaient des strip-teaseuses appartenant aux Kage, il lui suffirait donc de passer un coup de fil en début de soirée pour que les Kage prennent les choses en main. Mais non, Komiko ne le fera pas, tenant trop à son honneur et à sa fierté pour demander de l’aide à qui que ce soit. Elle règlerait ce problème seule, peu importe le temps que cela prendra. La vengeance est un plat qui se mange froid, n’est-ce pas ?

Alors que l’autre homme s’amusait à briser un à un les miroirs du salon, Komiko l’interpella, un sourire radieux sur le visage.

-Votre petit copain est venu pleurer à son patron après la mauvaise soirée qu’il a passé n’est-ce pas ? C’est pour ça que vous vous amusez à tout casser… Vous n’êtes vraiment pas doués mes petits.

Dans un regard à la fois malicieux et provocateur, la belle ajouta :

-Les Miuishiki ne sont vraiment qu’une bande de gosses mal organisés, n’ayant rien dans le pantalon. Dommage, certains de vos membres sont pourtant mignons…

Elle en était certaine, ils ne pouvaient être que des Miuishiki. Notre jolie reine ricana doucement, avant d’être surprise par le bruit d’une sonnette, annonçant qu’une personne venait d’entrer dans le salon. Komiko tourna la tête en direction de l’entrée de la boutique (en piteux état à présent) et observa la jeune femme se tenant debout, la surprise se lisant dans les yeux. Elle aurait du faire demi-tour, mais non, la jeune inconnue resta plantée là, demandant à voix basse :

-Euh… C’est pour une coupe de cheveux…

Notre Benihime se retint de rire, un rire nerveux bien entendu, la situation n’ayant vraiment rien de comique. Tentant de bouger le bras droit, l’homme qui la tenait força un peu plus son emprise sur elle. Komi se mordilla la lèvre inférieure en signe d’énervement, avant de lui lancer à voix basse, sourire aux lèvres :

-Si vous vouliez me dominer on aurait pu le faire de manière plus agréable…

Puis elle jeta à nouveau un regard vers la jeune femme qui n’avait toujours pas bougé avant de lui lancer à son tour.

-Malheureusement mademoiselle, comme vous pouvez le constater nous sommes fermés. En effet, nous organisons une petite fête… Vous pouvez vous joindre à nous si vous n’avez rien d’autre à faire…

Une mauvaise journée… Mais la jeune femme s’en tirerai, elle en était certaine. Après tout, elle avait déjà frôlé la mort des dizaines de fois, alors à présent, elle n’en avait plus vraiment peur Au contraire, elle aimait être exposée au danger, et sentir l’adrénaline couler dans ses veines.

_________________
<table width=80%><tr><td>
</td><td>Would you die for me ?


Between the interval of love and hatred, I was dreaming
The warmth will wear off
In the end of the love that I believed to be stained with passion

I saw hell
</td></tr></table>
Merci à mon Ikura-kun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shibu-city.forumactif.com

avatar
Boss des Miuishiki

Kenji Kozuma

Messages : 239
Date d'inscription : 30/11/2010
Age : 24
Localisation : Nulle part


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Jeu 6 Jan - 23:15

Quoi ? Quelqu'un , il venait d'entendre un petite idiote demander une coupe de cheveux alors qu'il cassait tout ? Kenji en avait déjà marre . Pourquoi s'acharner alors qu'il lui suffisait de corriger cette Komiko une fois pour toute . Mais avant il devait s'occuper de cette fille sur le palier , il ne fallait aucun témoin , et encore moins que quelqu'un appelle les flics pendant leur petite attaque . Kenji était passablement énerver Komiko s'amusait de cette situation , n'avait il aucune prise sur elle ? Peut être mais pour le moment il était maitre de la situation, alors s'approchant de cette nouvelle venue il lui dit :

Viens , et amuse toi avec nous , c'est la maison qui paye

Il lui tendis un vase avec un reste de rose dedans .

Lance le sa va être marrant !

Il avait pris cette voie qu'il savait si bien faire pour convaincre les gens et leur sous entendre qu'il n'avait pas le choix ... Se tournant ensuite vers Komiko toujours entravée par Dunc' . Observant la situation et en repassant ses débuts et la correction qu'on lui avait infligé pour avoir tenté de volé chez les Benihime il se permit de rigoler un peu avant de s'avancer pour frapper komiko . Comme tout chef de gang qui se respecte il se permit le visage, quoi de mieux pour montrer a tous qu'ils n'étaient pas que des fils de riche un peu caïd ? Ensuite pour marquer l'autorité qu'il avait sur ses hommes

Ok Lucky a toi tape la un peu tu me retrouve dehors !

Puis il partit vers la porte en prenant le temps saluer la demoiselle qui était d'ailleurs mignonne .

_________________
Merci a Ikura Sasaki pour le p'tit Avatar Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Kaori Akimoto

Messages : 197
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : inconnu


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
300/300  (300/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Sam 29 Jan - 7:30

[RP]Bien sur que "Mademoiselle" savait qu'elles étaient fermés... Oh une petite fête, cela faisait bien longtemps que notre charmante Kaori attendait de faire ces preuves et cette invitation de la part des deux chefs de gang opposé l'arrangeait pleinement... Allait-elle aider les Miuishiki à s'en prendre comme des lâches à la Femme qui dirigeait les Binihime avec une poignée de fer, ou plutôt leur donner une petite correction pour avoir oser faire fermer le salon de coiffure qui lui tenait à cœur pour leurs fameuses coupes de cheveux... Kenji Kozuma lui tendit un vase avec quelques roses qui avaient l'air fraîchement cueillis lui faisant savoir qu'elle n'avait pas le choix et qu'elle devait les aider à mettre tout sans dessus dessous, elle prit donc le vase et posa délicatement au sol les trois quatre roses, fini cela elle ce releva le vase en main et l'homme cagoulé en face d'elle se permit de laisser sa main glisser sur le visage de Komiko Hamura, chose que seule les personnes impertinentes feraient, la jeune femme savait déjà ce qu'elle allait faire. Ce dernier donna un ordre à l'autre personnes qui l'accompagnait, ce soit disant "Lucky", chanceux mes fesses! Juste après cela il partit en direction de l'extérieur, comme il se devait Kaori lança le vase visant la tête de Kenji, vous vous demandez peut être quel comportement prendrait-elle face à cette situation bien délicate, elle allait simplement continuer à faire l'idiote de première dans le but d'attirer l'attention de ces messieurs. La seconde qui suivit elle s'excusa avec le ton d'une personne vraiment sotte... juste un petit "ramènes toi!" aurait suffit à mettre sur les nerfs Monsieur pour qu'une seule chose trotte dans sa tête qu'elle qualifiait de gamin, ce qui le focaliserait sur "la buter" et sans réfléchir, foncer dans le tas, chose qui le ferait perdre sans aucun doute cependant son identité comptait énormément pour elle et ayant déjà choisit une personnalité à jouer qu'elle avait déjà commencé, au moment même ou elle se fit voir par ces trois là...

Le vase manqua de peu le visage de Kozuma, il le frôla le visage, il était clair qu'il allait se retourner et s'énerver contre Kaori, il allait forcement tenter de corriger celle-ci... Puis avant que Kenji ne se retourne elle alla vers lui comme une flèche, quelques pas et elle sortit son petit flingue fétiche argenté qui celui-ci était caché dans son étuis sur la jambe de Mademoiselle sous sa robe rouge, prit l'homme qui se trouvait juste à côté et lui mit son arme sous la gorge, le tenant à sa merci sans qu'il puisse faire quoi que ce soit, se défendre lui était impossible. Elle l'avait prit en otage, tout comme "Lucky", se blond sans doute venu d'Angleterre ou de je ne sais quel pays anglophone, avait Komiko sous la main... La jeune femme se permit d'enlever le borsalino noir en tissu qui servait à cacher le visage du chef des Miuishiki pour que Madame qui était prise en otage puisse voir le visage de la crapule qui s'était permit de lui en mettre une en plein visage. Puis Kaori commença:


_Euh... dé...désolée jeune homme! Je voulais ju... juste une coiffure, j'ai, jai un repas très important ce soir, très important ce soir... fi... filez d'ici tout, tout de suite!

Puis elle attendit faisant croire aux deux hommes qu'ils avaient une chance de pouvoir s'en sortir avec une stupide femme pareil qui flippait et faisait des choses complètement folles. Néanmoins ils n'avaient aucun doute de qui elle était vraiment, tout comme Komiko. Pourquoi ne pas s'être enfuit? C'était tout simplement Kaori Akimoto. Elle attendait maintenant leur réactions avec celle de Hamura en passant. Peut être qu'elle allait être en retard pour son client mais pour sa coupe de cheveux, il était clair qu'elle devait se débrouiller pour l'avoir, et qu'elle ne pouvait plus espérer en avoir une des Benihime... Ce qui la mettait légèrement en colère.

Tout à coup, la charmante pris son téléphone portable et répondit tout en faisant attention à ne laisser aucune ouverture à son otage. Rien n'avait était entendu, par contre elle avait sentit son sac vibrer... Quand elle décrocha, elle profita par la même occasion pour regarder l'heure et constata qu'elle était en retard de 10 minutes... suite à cela elle s'excusa au près de son client, c'était lui-même qu'elle avait au téléphone. Elle lui demanda un autre rendez-vous sans vraiment ce soucier de Kenji et des deux autres personnes qui pouvait écouter, tout cela en prenant bien soin de jouer le rôle qu'elle c'était fixée sans trop que les Miuishiki et la Benihime ne s'en rendent compte du changement de comportement, et ce en évitant le plus que possible de parler, une minute plus tard elle raccrocha avec un rendez-vous prévu pour le lendemain.[/RP]
* * * * *




[Hors RP]
Bouaarf pas terrible terrible, vraiment désolée !!!
Veuillez excuser mes fautes non corrigées... cause: la flemme ^^'[/Hors RP]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Duncan Mac-Andrews

Messages : 206
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 30
Localisation : Partout et nulle-part à la fois...


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
20/300  (20/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Mar 1 Fév - 23:50

-"Lâche-le."

Il avait dit ça sur un ton très calme et posé, articulant chaque syllabe et se contentant de regarder droit devant lui sans ciller. Duncan avait sortit son arme dans la seconde qui suivit, après que la jeune femme, qui paraissait vraiment idiote et trouillarde, ait prit son boss en otage, alors que lui tenait fermement Komiko à sa portée. Il la pointa d'abord en direction de la jeune femme tremblante, visant sa tête, mais quand celle-ci posa la sienne sur la gorge de Kenji, il abaissa légèrement son arme avant de la poser sur la tempe de la Behinime. Il se fichait royalement du fait que son boss se fasse tuer, mais cela risquait de casser sa réputation au près du clan car il allait être le seul témoin à qui les autres Miuishiki pourraient parler, et là, tout son plan tomberait à l'eau. Si il voulait vraiment mourir, qu'il attende d'être avec quelqu'un d'autre... Pas question de l'abandonner donc, tant pis si son otage risquait de finir en gruyère. Comment en étaient-ils arrivés là déjà? Ah oui, le jeune homme blond entravait totalement les mouvements de la Behinime, alors qu'elle commençait à parler, à lui autant qu'à Kenji, il avait d'ailleurs l'impression d'entendre comme des menaces dans sa voix, à moins que ce ne soit que... "préventif", mais il n'avait pas peur. Quand elle commença à parler des Miuishiki comme des gens sans rien dans le pantalon, un léger sourire apparu sur son visage... Il changerait ce point de vu des autres clans et ferait en sorte que le sien devienne le plus puissant, Duncan savait que s'il le voulait, il pouvait le faire. Mais, sans s'en rendre compte, il n'avait pu s'empêcher de serrer un peu plus sa prise autour de la gorge de la jeune femme alors qu'elle riait doucement, il voulait la faire taire. Il faisait bien attention à ne pas la lâcher, surtout qu'il sentait que son boss s'énervait, ses gestes étaient plus violents qu'au début. Puis, soudain, il entendit une voix dire que c'était pour une coupe de cheveux, et quand il se tourna vers la porte, il vit une jeune femme portant une robe rouge, qui attendait en les regardant avec un air étonné. Le jeune anglais sentait que quelque chose n'allait pas avec son comportement, elle semblait stupéfaite, et pourtant, au lieu de s'enfuir, elle était figée là... Il n'y avait pas tant de peur que ça dans ses yeux, elle feintait donc des sentiments? Si c'était le cas, elle était vraiment douée, mais mieux valait rester prudent... En tout cas, le boss ne semblait pas penser la même chose que lui, car il l'invita à "se joindre à leur petite fête". A ce moment là, Dunc' eut envie de lui coller son poing dans la figure, juste pour qu'il comprenne que si il voulait survivre, il fallait être plus observateur que ça, et surtout plus méfiant, même de ceux qui n'en valent pas la peine. Bien évidemment, il se retint, car il ne devait surtout pas lâcher leur belle otage. Kenji offrit à la jeune fille un vase contenant deux ou trois fleurs, lui proposant de le lancer, après lui avoir assuré que c'était marrant... Sans rire, ça l'éclatait de faire ça? Mais quel gamin il pouvait être, c'était des réactions comme celles-ci qui donnait vraiment envie à l'anglais de le frapper... Mais pour que son plan futur tienne, il devait faire attention à ce gamin, d'ailleurs, il le trouvait un peu trop proche de la "trouillarde". Puis, il vint vers lui, enfin, plutôt vers Komiko, qu'il frappa violemment au visage, ce qui étonna Duncan, qui se dit que son boss devait sacrément lui en vouloir pour la frapper ainsi. Et alors qu'il allait vers la sortie, lui donnant l'ordre de la frapper également avant de le rejoindre, le jeune homme blond vit que la sotte s'apprêtait à lancer le vase sur Ken'. Trop tard pour l'empêcher, il dit juste à ce dernier:

-"Attention derrière..."

"toi"... Le vase frôla son visage, à quelque millimètre près, ce dernier se retrouvait assommé pour de bon. Et c'est à partir de là que les armes furent sorties. Il tenait fermement la sienne sur la tempe de la jeune Behinime, entravant ainsi un peu plus ses mouvements, maintenant, le premier qui faisait un geste de trop était mort, il se tenait sur ses gardes et ne quittait pas des yeux la fille en face de lui. Les négociations allaient commençaient, si elle faisait ça pour aider la Behinime, c'était une chance pour lui, sinon, il allait avoir du mal à récupérer son boss en bon état. Voilà encore une raison pour lui donner un coup de poing dans la figure, ou ailleurs, tant que c'est douloureux, il n'y a que l'effet qui compte réellement. Il tait prêt à tirer à tout moment, quand soudain, elle fit un mouvement, mais ce qu'elle sortit de son sac ne fut qu'un téléphone qu'elle du sentir vibrer, car il ne fit aucun bruit. Sa voix était toujours celle d'une trouillarde, néanmoins, Duncan trouvait qu'elle parlait bien peu, et de plus, il n'y avait pas d'ouverture, elle était bien trop méticuleuse, Kenji ne pouvait pas sortir. En tout cas, la jeune femme était très douée, il allait surement devoir commencer à négocier, mais il pouvait tenir des heures ainsi, alors que ce n'était peut être pas le cas de son adorable boss. Il posa le doigt sur la détente, calant bien son arme sur la tempe de la Behinime, de toute manière, le sang ne lui faisait pas peur, la seule chose qui l'embêtait, c'était les tâches sur les vêtements, car on ne s'en doute pas, mais c'est difficile à laver. Après avoir réfléchit à ce qu'il allait dire, pesant chacun de ses mots, il lui dit, sur un ton trop calme pour être normal, prenant un air diplomate:

-"Je vois que nous sommes dans une impasse, vu ton geste désespéré, est-ce que tu essayais de l'aider? Je crois que ça ne fait qu'empirer les choses... Et comment comptes-tu te sortir de là à présent? Personne ne peut t'aider, alors lâche-le et dégage de là."


Dernière édition par Duncan Mac-Andrews le Mer 2 Fév - 22:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Boss des Benihime

Komiko Hamura

Messages : 594
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 27
Localisation : Dans l'ombre... en train de t'observer.


My Identity
My Friends:
Ennemi n.1:
Points gagnés ::
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: On va s’éclater!   Mer 2 Fév - 22:02

La situation était déjà bien délicate, l’arrivée de cette inconnue n’avait fait qu’empirer les choses. Komiko soupira : pourquoi fallait-il que quelqu’un soit venu se mêler de ses affaires ?! Le second Miuishiki venait d’ailleurs de lui tendre un vase, lui proposant de le briser afin qu’il rejoindre le reste du mobilier en morceaux. Il allait lui en falloir du temps et de l’argent pour remettre ce salon sur pied… Le salon… C’était l’un des lieux appartenant aux Benihime dans lequel la jeune reine s’était le plus investie. Les locaux étaient insalubres et voués à la destruction lorsque Komiko eut la géniale idée d’en faire un salon de coiffure, pouvant lui rapporter un peu plus d’argent encore dans tout son business. Avec l’aide et les avis de ses filles, elles avaient décidé ensemble des couleurs des murs, du mobilier, de la musique… bref, ce projet n’était pas seulement le projet de Komiko. C’était le projet de tout le clan, et la valeur sentimentale qu’avait cet endroit dépassait largement son prix en immobilier. Voilà pourquoi elle se promit intérieurement de faire payer cher, très cher aux Miuishiki, cet affront.

L’homme la tenant observait lui aussi la jeune idiote qui se trouvait à quelques mètres à peine de son partenaire. D’ailleurs, ce dernier avança lentement vers Komiko, avant de la frapper violemment au visage. Du sang perla au coin de la lèvre de la Benihime. Oser frapper une femme, et encore plus une chef de clan en plein visage… cet homme n’était pas n’importe qui, et il venait de se vendre tout seul. Ainsi elle faisait face au chef des Miuishiki… Il paiera, lui ou quelques membres de son clan, qu’elle choisira au hasard et exterminera de sang froid. La suite des évènements surprirent les trois mafieux présents dans ce salon : la demoiselle venait de lancer le vase en direction de la tête du Miuishiki, l’effleurant à peine. Si le vase avait heurté sa tête de plein fouet, il serait déjà à terre, et qui sait dans quel état aurait fini Komiko. *Mais bon sang, qu’est-ce qu’elle a dans le crâne, elle veut ma mort ou quoi ?* Songea la Benihime, tandis que la femme face à elle braquait à présent un pistolet sorti d’on ne sais où en direction du Miushiki. Le jeune la tenant en fit de même, accentuant son emprise sur Komiko tout en plaçant une arme sur sa tempe. Komiko se décida à provoquer un peu plus les Miuishiki, afin que personne ne remarque que le stress montait en elle. Le sang ne s’arrêtait pas de couler, elle aurait certainement un bel hématome dans les jours à venir.

- Quelle situation sordide… lâcha Komiko sourire aux lèvres. Le plus simple serait que chacun rentre gentiment chez soi, ne ? J’ai des choses à faire, je n’ai pas de temps à perdre parmi vous, et encore moins avec…

Elle lança un regard froid en direction de l’homme qui l’avait frappé quelques instants plus tôt. Sûre de ses mots, et acheva sa phrase.

- Le maître des Miuishiki…

Attendant une réaction de sa part, Komiko éclata de rire avant d’expliquer son raisonnement. Elle savait parfaitement qu’elle n’avait pas tord, et comptait bien le prouver à chaque personne étant présente dans cette pièce.

- Tu m’as frappé au visage. Ce n’est pas donné à n’importe qui de se permettre un geste si violent. Tu t’es vendu tout seul, confirmant mes pensées : les Miuishiki ne sont vraiment pas des gros malins…


Elle allait certainement se faire frapper une fois de plus, mais peu importe. Si tel était le cas cela prouverait que ses paroles étaient justes, et qu’elle aurait réussi à faire son petit effet. La tension montait peu à peu entre les quatre personnes, et Komiko observait tour à tour la jeune femme, et l’homme qu’elle tenait en joue. Intérieurement, la jeune femme espérait que cette sordide histoire se termine vite, très vite. L'homme tenant le flingue sur la tempe de la reine des Benihime semblait partager cet avis, proposant à la jeune femme de partir. Komiko acquiesça avant d'ajouter :

- Celui-là semble plus censé que l'autre... Que chacun rentre chez soi, et continue de vivre sa vie...

Bien entendu, il était hors de question que Komiko laisse ce geste fou impuni.


_________________
<table width=80%><tr><td>
</td><td>Would you die for me ?


Between the interval of love and hatred, I was dreaming
The warmth will wear off
In the end of the love that I believed to be stained with passion

I saw hell
</td></tr></table>
Merci à mon Ikura-kun !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shibu-city.forumactif.com


✗ Contenu sponsorisé ✗



MessageSujet: Re: On va s’éclater!   

Revenir en haut Aller en bas
 

On va s’éclater!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shibuya City :: || Domaine Benihime || :: Salon de coiffure / Esthéticienne-